top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnnaig Collias

Croquer un portrait d'auteur et son parcours

Dernière mise à jour : 3 nov. 2022

Prêter sa plume à quelqu'un, c'est savoir écouter, se mettre en pause puis transposer en respectant le style, les valeurs, les propos de l'autre.


Pour m'entrainer, j'ai proposé, il y a peu sur Instagram, que l'on me pitche une histoire pour que je la transforme en texte et en image puis que je publie l'ensemble sur le réseau et ici.


Une jeune cuisinière est devant une porte. Que se cache-t-il derrière ?
Couverture du livre Fusionem de Julie Moura

Et c'est Julie Moura qui a saisi l'occase.


Julie est une autrice française contemporaine (oui, je préfère utiliser le mot "autrice" : au moins, on n'y camoufle pas le féminin !). Elle a publié un roman Young Adult en autoédition chez Librinova en février 2022 : Fusionem.


Julie, je la connais depuis quelques mois. Son profil coloré, déjanté, a tout de suite attiré mon attention. Et sa bonne humeur et son authenticité m'ont fait rester.


Elle y partage trois posts par semaine, tous avec un format différent mais un thème commun.


Par deux fois, Julie a fait appel à moi pour des relectures et corrections de ses nouvelles. Toujours prête à s'améliorer, toujours prête à se remettre en question.


Peut-être que parfois je me reconnais dans son histoire de mère de famille, dans son rapport à ses copines, dans son côté décalé.


En tout cas, son histoire m'a touchée. Et elle a très nettement dépassé le pitch. Puisque c'est un texte entier qu'elle m'a offert. Un texte que je n'ai pas voulu modifier ou retravailler. Il est parfait comme ça, il est tout elle.


Le voici :



Le texte de Julie Moura


" D’abord il y a un décor : Dubaï. Je travaille beaucoup, trop ! Mais je me découvre aussi. Puis il y a un désir puissant, viscéral qui grandit, un enfant. Ça sera deux, en une fois. Et je repars au travail.


Un jour il faut dire un au revoir. Un au revoir douloureux, imprévu, irréversible.


Je réalise que la vie c’est maintenant. Alors je réfléchis, je pense, je rêve, à une idée de changer. Quelque chose qui me plait. Passionnée de cuisine et de pâtisserie, pourquoi pas un restaurant ? Et là surprise, un autre enfant. Les idées de changements au placard je cesse de rêver un instant. Je berce, je biberonne, je câline, je console, je calme, je change, je douche, je cuisine, je crie.


Mon époux me dit, partons. Je lui dis oui. Destination Oman. Nouvelle vie, je fais une pause.


Je suis désormais maman à plein temps. Alors je me remets à rêver. J’ai besoin de m’évader. Sortir de mon quotidien maternel. Je m’essaie, à différentes activités. Et je repense à ce restaurant. Mais non ! On ne s’improvise pas cuisinier. Alors quoi ? Mais oui : écrire. Ce restaurant imaginé, raconte-le Julie.


Je mets du noir sur du blanc et mot après mot, moi qui collectionnais les 0 en dictées, je mets les préjugés de côté et j’écris. Voilà l’histoire de mon premier pas dans l’écriture. Juin 2021. "


Prêter sa plume pour un sketchnote

N'ayant plus de texte à écrire, je n'avais qu'à réfléchir à l'image. Mais comment présenter un auteur sans mots ? C'est la forme du sketchnote qui s'est alors imposée à moi. Peut-être parce que je suivais à ce moment-là un cours en parallèle sur Domestika ?! Je ne sais ; les sources de l'inspiration restent parfois impénétrables et floues !


Il est vrai cependant que j'ai toujours apprécié cette forme de communication (et j'ai toujours été meilleure gribouilleuse que dessinatrice !). J'ai même dessiné d'en faire l'un des coeurs de mon expertise en tant que formatrice, accompagnatrice et rédactrice.


Ce qui est sûr, c'est que je ne voulais pas juste trouver une photo à ajouter, à apposer au texte de Julie. J'ai eu envie de lui faire un cadeau, de retranscrire son chemin de vie, ses premiers pas dans l'écriture avec ses couleurs préférées. Et voilà ce que ça a donné :

Les premiers pas de Julie Moura dans l'écriture en turquoise, entre Dubaï et Oman et sa devise : "La vie, c'est maintenant."
Le parcours de Julie Moura en sketchnote par Annaig Collias

J'ai adoré me prêter à cet exercice ! Pourtant, il m'a occupée trois bonnes heures (peut-être plus) mais c'était comme essayer de donner à voir son parcours, l'imager, se mettre dans sa peau, avec ses mots tout en gardant mon esthétique, pour la mettre au service de son histoire.


Ayant tant apprécié ce travail, j'ai donc l'idée de proposer cette prestation aux entreprises et aux entrepreneur·es pour matérialiser leur parcours, ce qu'ils ou elles ont accompli, leurs fiertés et leurs embûches. Un peu comme une offre anniversaire. Si ça vous intéresse, si ma patte de sketchnoteuse vous plait, contactez-moi.


Je vous laisse, un prochain sketchnote d'autrice m'attend : celui de Virginie Roger. Et ce sera très différent, tant pour les couleurs que le fond. Elle m'a partagé ses premiers pas dans l'écriture, mais cette fois-ci, sous forme de vocaux. Un texte de mon cru viendra donc compléter l'image ! Ce sera donc autant un travail de biographe que de sketchnoting. Publication de l'ensemble dans un petit mois, je pense.


À bientôt !


Annaig Collias

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Écrire à partir d'un fait divers

La magie des ateliers d'écriture Voilà deux ans, sous les conseils d'une amie, j'ai commencé à participer à un atelier d'écriture non loin de chez moi. Cela faisait longtemps que j'en avais envie mais

bottom of page